Le Couloir (2)

.

.

 

Le couloir.
.

.
Au bout du couloir: une porte…

Pas de clef, juste une lueur

De loin en loin, qui seule apporte

Espoir, perspective et clameurs.
.

.
Et, dans ce couloir: faire un pas

Résonne d’un écho glacial

Se répercutant en trépas,

Dénonçant,comme un choc facial.
.

.
Puis, dans ce couloir: je recule.

Mais son attraction est plus forte,

Même si étant minuscule,

Elle m’inspire et me conforte.
.

.
Au bout du couloir est la vie,

Pas de verrou, rien qu’un rai

Qui voit en mes pas, mes envies,

S’ouvrant sur ce que je serai.
.

.
❤️ Dominic Jacquet ❤️
.

.

Si tu m’entends, si tu me vois … 

.

.
J’ai tant marché longtemps dans cette ville

Dans chaque rue, dans chaque maison

Comme une recherche immobile

J’ai cru souvent tenir un fil

Mais ça n’était jamais le bon

J’ai pris mon sac un matin d’avril

Pour aller te chercher plus loin

Quitter les jardins si faciles

Où mènent les routes d’exil

Mais c’est en laissant qu’on rejoint
.

.

Si tu m’entends si tu me vois

Si tu m’entends où que tu sois

Si tu m’entends emporte-moi

Si tu m’entends dans ce jeu-là

Si tu m’entends regarde-moi

Je m’en sortirais pas sans toi

J’ai tant besoin de toi

Si tu entends ma voix

.

.
J’ai tant marché pour un simple espoir

Celui de te trouver demain

Des bateaux, des lits de hasard

Dans des églises au fond des gares

Mais tout me glisse entre les mains hey
.

.

Si tu entends ma voix

Si tu m’entends si tu me vois

Si tu m’entends où que tu sois

Si tu m’entends emporte-moi

Si tu m’entends dans ce jeu-là

Si tu m’entends regarde-moi

Je m’en sortirais pas sans toi

J’ai tant besoin de toi
.

.

 

Si tu m’entends si tu me vois

Si tu m’entends où que tu sois

Si tu m’entends emporte-moi
.

.

… Je ne sais pas si tu m’entends …

.

.
Je t’écris pour te dire que je m’ennuie

Que depuis que tu es parti

Tout me semble banal

Mon bonheur est devenu machinal

Mon coeur qui s’était épanoui

Mon coeur qui a été trahi

Tout comme mon roi

M’a quittée avec ma foi
.

.
Je t’écris pour te dire que je m’ennuie

Que depuis que tu es parti

Les enfants râlent

Moi, je suis toute pâle

Ta douce et rassurante voix

Ne cesse de résoner en moi

Tu me l’avais promis

Tu étais mon mari
.

.
Je t’écris pour te dire que je m’ennuie

Que depuis que tu es parti

Je pense au début et à la fin

Au jour où je t’ai promis ma main

Autrefois, c’était les promesse

Aujourd’hui, je sui en détresse

Reviendras-tu?

Es-tu disparu?
.

.
Je t’écris pour te dire que je m’ennuie

Que depuis que tu es parti

Je n’ai toujours pas perdu confiance

Mais je pleure les distances

Je t’ai tant suplié

Mais tu devais y aller

Tu m’aimes de là-bas

Avec tous ces soldats
.

.
Je t’écris pour te dire que je m’ennuie

Que depuis que tu es parti

Je ne sais pas si tu m’entends

Je ne sais pas si tu es vivant

Je ne sais pas si tu te rapelle

Ou si tu penses toujours à ta belle

Mais tant que mon coeur battera

Je sais que tu seras là
.

.
❤️ Rose-Hélène BEAUSEJOUR ❤️

.

.