La bibliothèque de Minuit #1

« Une personne, c’était comme une ville. On ne pouvait pas se laisser dégoûter de l’ensemble par quelques détails moins plaisants. Même s’il y avait des morceaux qu’on n’aimait pas, quelques rues, voire des quartiers louches, tout ce qui était bien compensait largement. »

*

La Bibliothèque de Minuit ❤️ Matt Haig

*

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s