UN JOUR, UN TEXTE # 337

René Char, tout simplement …

EN VIEL ESM OTS

JEUDI 9 AVRIL

ALLÉGEANCE

Dans les rues de la ville il y a mon amour. Peu importe où il va dans le temps divisé. Il n’est plus mon amour, chacun peut lui parler. Il ne se souvient plus; qui au juste l’aima ?

Il cherche son pareil dans le vœu des regards. L’espace qu’il parcourt est ma fidélité. Il dessine l’espoir et léger l’éconduit. Il est prépondérant sans qu’il y prenne part.

Je vis au fond de lui comme une épave heureuse. A son insu, ma solitude est son trésor. Dans le grand méridien où s’inscrit son essor, ma liberté le creuse.

Dans les rues de la ville il y a mon amour. Peu importe où il va dans le temps divisé. Il n’est plus mon amour, chacun peut lui parler. Il ne se souvient plus; qui au juste l’aima et l’éclaire de loin pour qu’il ne tombe pas ?

View original post 9 mots de plus

Femme G

Femme G 


Femme identifiée

En un mythe rêvée,

Prostitué de l’occident

Magicienne d’orient ….


Quand tout devient factice,

Face à l’injustice

Face à l’ignorance

Seule dans l’errance ! 


Toute en maîtrise,

Cultur’elle et sensu’elle

Beauté ritu’elle

Semblable à une promise…. 


En s’allongeant,

Sous le ciel baignant,

Elle s’évade au Bleu

Rêvant d’autres yeux… 


Inquiète de demain

Détours du destin

Grande débâcle

Quand se presente l’obstacle ! 


Alors quand vient la nuit, 

Et plus rien d’autre que lui,

Alors quand revient  le noir, 

Revit l’espoir ! 




*** Idéelle ***


(3 février 2015)