VIVRE CACHE

.

.
Vivre caché
.

.
Je veux être l’inconnu,

Celui qu’on n’a pas connu,

L’oubliable, l’effaçable,

La quantité négligeable,

Le mort-né, à peine né,

Sitôt enterré, oublié.
.

.
Je veux être l’éphémère,

Volatil comme l’éther,

Le secret, le mystère.

Je veux être un courant d’air,

Un flash, un éclair,

Un instantané photo,

Raté, jeté aussitôt.
.

.
Je veux être transparent,

Vide comme le néant,

La nappe de brouillard,

Se dissipant dans le noir.
.

.
Je veux être l’invisible, 

L’inaudible, l’imperceptible,

L’allumette craquée,

Aussitôt soufflée:

Je veux m’évaporer,

Comme sa fumée.
.

.
Je veux m’échapper,

Fuir les quolibets,

Et la calomnie,

Conjurer l’infamie,

Exorciser les menteries,

Les jugements indécents,

Les procès d’intention,

Les diffamations.
.

.
Je veux être la goutte,

Qui sème le doute,

Dans l’océan des mal-pensants.

Je veux être la digue,

Qui barre la vague,

De leurs jugements indécents,

Qui brise l’onde des mots infamants.

Je veux souffler la rumeur discréditante,

Je veux éventer son odeur insolente.
.

.
Je ne veux plus apparaître,

Je ne veux plus comparaître,

Devant ce tribunal populaire,

Aux sentences incendiaires,

Au jury médisant,

Aux jugements dégradants,

Au dénigrement avilissant.
.

.
Je veux vivre caché,

Sans mépris, enfin oublié,

Sans on-dit, enfin respecté,

Sans souci, enfin libéré.
.

.
❤️ Pellegrino SORICELLI ❤️
.

.