Aimé

,

En vérité sans habitude

Dans toutes les nuits de nostalgie

En liberté en négritude

Dans le blues profond de la pluie

Aimé, Aimé nu

.

Comme libre

Libre et debout

Respirer la terre jusqu’au bout

Écrire même les mains brisées

Refuser de désespérer

.

Et puis partir pour être un homme

Mais vivre en se tenant la main

Dans la nuit blanche des oiseaux

Pour tous les bateaux en exile

Aimé, Aimé nu

.

Comme libre

Libre et debout

Respirer la terre jusqu’au bout

Écrire même les mains brisées

Refuser de désespérer

.

Démolir tous les esclavages

Dessiner de nouvelles plages

Aujourd’hui encore et demain

Chanter mon pays musicien

Aimé, Aimé nu

.

Comme libre

Libre et debout

Respirer la terre jusqu’au bout

Écrire même les mains brisées

Refuser de désespérer

Aimé

.

Publicités