Allégorie des trois tailleurs de pierres

.
Un homme rencontre trois tailleurs de pierre …
.

.
Au premier qui travaille mécaniquement sa pierre avec un air sombre et fatigué, il demande ce qu’il est en train de faire ; ce dernier lui répond qu’il taille une pierre.

.

.

Quand il pose la même question au second qui effectue le même travail, mais de façon un peu moins mécanique, ce dernier explique qu’il taille une pierre pour construire un mur.

.

.

Il s’approche alors du troisième qui semble heureux, voire radieux, où nulle trace de fatigue ne se lit sur son visage alors qu’il taille une pierre avec exactement les mêmes outils et la même technique que les deux autres. Quand notre homme lui demande ce qu’il est en train de faire, l’homme lui répond avec un large et lumineux sourire : « je suis en train de construire une cathédrale ».

.

.
Le premier est triste parce qu’il se focalise sur sa tâche de manière mécanique ; le second l’est un peu moins car il a un début de vision d’ensemble. Seul le troisième est heureux car il est motivé, engagé dans une tâche qui élève son âme ; il est fier de son travail et a le sentiment de participer à une œuvre qui le transcende. Du coup, il dégage une énergie et une lumière que les deux premiers n’ont pas.

.

.
Cette allégorie montre l’importance de donner du sens à son travail qui peut rendre heureux, même s’il est difficile et fatiguant. 😉

.

.
  

Publicités