Dans les yeux d’Emilie …

.

.

.

.

« Dans les yeux d’Emilie », l’hymne surprenant de la France ….

Et oui, surprenant de retrouver ici cette chanson pour illustrer ce thème, panier (de basketball) ….

Le plus grand « défi » de ce thème, un peu plus « original » que  d’ordinaire, est bien là, au niveau musical.

Alors ? Pourquoi « Les yeux d’Emile » ?

C’est tout simple : ce fut l’Hymne de l’équipe de France de basket durant l’Euro 2015 !

C’est un drôle de choix, qui laisse un peu sans… voix, mais qui en amuse plus d’un. La FIBA a demandé à chaque formation de choisir une chanson à diffuser avant leur rencontre dans cet Euro 2015. Et la France a glissé le titre d’un hymne inattendu : « Dans les yeux d’Emilie » de Joe Dassin retravaillée par l’harmonie de Pomarez, une fanfare landaise.

Avant les matches des Bleus, la chanson raisonne dans les travées du stade. Pour la petite histoire, à Montpellier, l’harmonie de Pomarez est même venue dans les tribunes interpréter son morceau.

Et si je partage avec vous la version de Pomarez, je ne résiste pas à l’envie d’écouter dans la foulée l’originale 😉

.

.

.

.

🎼🎼🎼 Moi, j’avais le soleil jour et nuit

Dans les yeux d’Emilie

Je réchauffais ma vie

À son sourire

Moi, j’avais le soleil nuit et jour

Dans les yeux de l’amour

Et la mélancolie

Au soleil d’Emilie

Devenait joie de vivre 🎼🎼🎼

Publicités

La Fleur aux dents 

.

.

 

La Fleur Aux Dents – Joe Dassin
.

.

 

J’ai dépensé ma jeunesse comme une poignée de monnaie

J’ai fait un peu de tout, un peu partout, sans savoir rien faire

La fleur aux dents, c’était tout ce que j’avais

Mais je savais bien que toutes les femmes du monde m’attendaient
.

.

 

Il y a les filles dont on rêve

Et celles avec qui l’on dort

Il y a les filles qu’on regrette

Et celles qui laissent des remords

Il y a les filles que l’on aime

Et celles qu’on aurait pu aimer

Puis un jour il y a la femme

Qu’on attendait
.

.
J’ai connu des lits de camp bien plus doux qu’un oreiller

Et des festins de roi sur le zinc d’un buffet de gare

J’ai connu bien des gens, je les ai tous bien aimés

Mais dans leur visage au fond je n’ai rien fait que te chercher
.

.
Il y a les filles dont on rêve

.

.

 

Et celles avec qui l’on dort

Il y a les filles qu’on regrette

Et celles qui laissent des remords

Il y a les filles que l’on aime

Et celles qu’on aurait pu aimer

Puis un jour il y a la femme

Qu’on attendait
.

.
Un jour ici, l’autre là, un jour riche et l’autre pas

J’avais faim de tout voir, de tout savoir, j’avais tellement à faire

A me tromper de chemin tant de fois

J’ai quand même fini par trouver celui qui mène à toi
.

.
Il y a les filles dont on rêve

Et celles avec qui l’on dort

Il y a les filles qu’on regrette

Et celles qui laissent des remords

Il y a les filles que l’on aime

Et celles qu’on aurait pu aimer

Puis un jour il y a la femme

Qu’on attendait
.

.