Mille coquilles ….

.

.

Ce n’est rien
Tu le sais bien
Le temps passe
Ce n’est rien

Tu sais bien
Elles s’en vont comme les bateaux
Et soudain
Ca revient

Pour un bateau qui s’en va
Et revient
II y a mille coquilles de noix
Sur ton chemin
Qui coulent et c’est très bien

refrain
Et c’est comme une tourterelle
Qui s’éloigne à tire d’aile
En emportant le duvet
Qu’était ton lit
Un beau matin
Et ce n’est qu’une fleur nouvelle
Et qui s’en va vers la grêle
Comme un petit radeau frêle
Sur l’océan

Ce n’est rien
Tu le sais bien
Le temps passe
Ce n’est rien
Tu sais bien
Elles s’en vont comme les bateaux
Et soudain
Ca prévient
Comme un bateau qui revient
Et soudain
Il y a mille sirènes de joie
Sur ton chemin
Qui résonnent et c’est très bien

refrain

Ca prévient
Comme un bateau qui revient
Et soudain
Il y a mille sirènes de joie
Sur ton chemin
Qui résonnent et c’est très bien

.

.

Publicités

Coquille … d’Escargot !

.

.

L’escargot

.

.

Retiré dans mon antre je vis comme un ermite

Pensant en philosophe je me nourris de vert,

Et méditant aux causes profondes de l’univers,

Je construis ma demeure autour de mes écrits.

.

.

Pour mâcher des salades ou réciter des vers

J’allonge mes antennes et sors de ma coquille

Je chemine lentement sur les chemins de terre

Quand tout va de travers je ferme l’écoutille

.

.

Rentré dans ma coquille comme dans un lit de plumes

Je suis dans mon nuage je construis des images

Je me crois sur la mer comme dans un cargo

.

.

Comme la lune qui brille au milieu des étoiles

Je laisse dans mon sillage une traînée d’argent

Et je bave quelque fois comme la mer écume

.

.

❤️ Alain HANNECART ❤️

.

.