Lune (3)

Lune, 
Tu peux m’allumer, 
Tu peux essayer, au moins vas-y. 
Tends-moi la perche, 
Je serai à la hauteur. 

Lune, 
Le Soleil m’ennuie 
Et j’attends la nuit. 
Cruelle, j’ai peur. Reviendras-tu ? 
Toute une journée sans nouvelles. 

Lune, 
Mes yeux, tous les soirs, 
Sont remplacés par 
Deux cercles blancs de lumière, 
Le reflet d’un éclair de 

Lune. 
Laisse-moi t’embrasser, 
Juste un seul baiser, 
Une caresse du bout des doigts ou 
Est-ce trop te demander là 

Lune. 
Tout c’qui nous sépare, 
C’est cet espace noir. 
Quatre cent mille kilomètres à peine. 
J’en ai marre, la coupe est pleine. 

Lune, 
Peux-tu m’éclairer ? 
Quelle syllabe chantée 
Sort de ta bouche ? Est-ce un « Ah ! » 

Admiratif, ou un « Oh ! » déçu ? 
« Ce type qui perds ses tifs 
Est d’une 
Grande banalité. 
J’peux plus l’supporter. », 
Ou, au contraire, es-tu folle de moi 
Comme je suis dingue de toi ? 

Lune, 
Cette blancheur fine, 
Cette pâleur divine, 
J’aime tout de toi, 
Je connais tout de toi 
Même si tu gardes 

L’une 
Des tes faces cachée. 
Est-ce pour préserver 
L’indispensable part de mystère 
D’une beauté féminine ? 

Lune, 
Mes yeux, tous les soirs, 
Sont remplacés par 
Deux cercles blancs de lumière, 
Le reflet d’un éclair de 

Lune. 
C’est pas pour la nuit, 
C’est pour toute la vie. 
Ne cherchons pas la bagatelle. 
Nous l’aurons notre éternelle 

Lune 
De miel attendue. 
Vite ! Je n’en peux plus. 
Mon cœur est à feu et à sang. 
J’peux plus passer de nuit sans 
Lune.

Publicités

16 réflexions sur “Lune (3)

  1. Des paroles très recherchées pour parler de la lune, des paroles qui paraissent être celles d’un romantique noctambule très rêveur. La musique qui l’accompagne est tout à la hauteur de ce thème.
    J’ai vu que tu étais passée sur plusieurs de mes textes et que tu les avais appréciés. Pourquoi n’as tu pas laissé un commentaire pour dire ce que tu en pensais ?

    Aimé par 1 personne

    • Oui, effectivement je suis passée sur ton blog et comme je te l’ai déjà dit, je suis une grande admiratrice de ta poésie. J’ai peur d’avoir l’air de radoter en te l’écrivant sous chacun de tes poèmes. Mais promis, je me laisserai aller de temps à autre 😊

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s