Le Langage de l’Eventail

.

Au XVIIIe siècle

.

Bailler derrière son éventail : va-t-en, tu m’ennuies

.

Lever l’éventail vers l’épaule droite : je te hais

.

Abaisser l’éventail fermé vers le sol : je te méprise

.

Effleurer son œil droit de son éventail fermé : quand te verrai-je ?

.

Faire signe vers soi de l’éventail fermé : j’ai tout le temps envie d’être avec toi

.

Menacer de l’éventail fermé : ne sois pas trop audacieux

.

Soulever l’éventail de sa main droite: m’es-tu fidèle ?

.

Cacher ses yeux derrière son éventail : je t’aime

.

Proposer un éventail : tu me plais beaucoup

.

Dissimuler son oreille gauche sous son éventail fermé : ne dévoile pas notre secret

.

Porter l’éventail à son cœur : je t’appartiens pour la vie

.

Refermer très lentement son éventail : j’accepte tout

.

Publicités

2 réflexions sur “Le Langage de l’Eventail

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s