Ode à la Bicyclette…

.

ODE À LA BICYCLETTE

.

.

J’allais sur le chemin crépitant :

le soleil s’égrenait comme maïs ardent

et la terre chaleureuse était un cercle infini

avec un ciel là-haut, azur, inhabité.

.

.

Passèrent près de moi les bicyclettes,

les uniques insectes

de cette minute sèche de l’été,

discrètes, véloces, transparentes :

elles m’ont semblé simples mouvements de l’air.

.

.

Ouvriers et filles allaient aux usines,

livrant leurs yeux à l’été,

leur tête au ciel, assis

sur les élytres des vertigineuses

bicyclettes qui sifflaient passant

ponts, rosiers, ronces

et midi.

.

.

J’ai pensé au soir, quand les jeunes se lavent

chantent, mangent, lèvent un verre de vin

en l’honneur de l’amour et de la vie,

et qu’à la porte attend la bicyclette,

immobile parce que son âme

n’était que de mouvement,

et, tombée là, elle n’est pas

insecte transparent qui parcourt l’été,

mais squelette froid

qui seulement retrouve un corps errant

avec l’urgence et la lumière,

c’est-à-dire avec la

résurrection de chaque jour.

.

.

❤️ Pablo Neruda ❤️

.

.

 » Twain « 

Oleg Tchoubakov

( Oil on Canvas, 31 x 31 inches)

Publicités

12 réflexions sur “Ode à la Bicyclette…

  1. Une ode à la bicyclette, il fallait un poète comme Neruda et son talent pour y penser et surtout, la réussir.
    Cette ode est belle, chargée d’affection pour ce deux roues, un deux roues que le poète a dû souvent utiliser.
    Vu la façon dont il parle d’elle, la bicyclette a dû procurer bien du du plaisir à ce grand poète de la Liberté.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s