Les Jours de Peine

.

Les jours de peine

.

.

Les jours de peine où la tristesse

Nous sert dans des bras de géant

C’est une haine où la détresse

Est corrompue dans le néant

.

.

Comprendre l’émoi que je ments

Auprès de ceux qui me sont chers

Ne fait qu’amplifier dans un chant

La douleur de mes maux en vers

.

.

Mais qui aurait donc cette audace

De croire que je puisse vivre

Avec ces espoirs que j’efface

Au fil des saisons qui m’enivre

.

.

Ces jours de peine qui me laissent

Un gout amer et l’âme hurlante

Des années qui me percent, me blessent

Abandonnant mon corps tordant

.

.

Chercher en vain cette lumière

Qui me guidera de mes pas

Garder la tête droite et fière

Je marche seule dans le trépas

.

.

Je m’abandonne au fil du temps

Dans la pénombre et la démence

Et je m’effondre au plus offrant

Dans les pas d’une dernière danse

.

.

❤️ Sylvie Souaidet ❤️

2 réflexions sur “Les Jours de Peine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s