Dedans le ventre obscur …

.

.

Dedans le ventre obscur, où jadis fut enclos

.

.

Dedans le ventre obscur, où jadis fut enclos

Tout cela qui depuis a rempli ce grand vide,

L’air, la terre, et le feu, et l’élément liquide,

Et tout cela qu’Atlas soutient dessus son dos,

.

.

Les semences du Tout étaient encore en gros,

Le chaud avec le sec, le froid avec l’humide,

Et l’accord, qui depuis leur imposa la bride,

N’avait encore ouvert la porte du chaos :

.

.

Car la guerre en avait la serrure brouillée,

Et la clef en était par l’âge si rouillée

Qu’en vain, pour en sortir, combattait ce grand corps,

.

.

Sans la trêve, Seigneur, de la paix messagère,

Qui trouva le secret, et d’une main légère

La paix avec l’amour en fit sortir dehors.

.

.

❤️ Joachim du Bellay ❤️

.

.

11 réflexions sur “Dedans le ventre obscur …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s