Correspondance

…. Je suis et je demeurerai jusqu’à mon dernier souffle, une nostalgique, une éternelle nostalgique …. 

J’ai envie de consacrer mes week-ends sur mon Blog à la Correspondance …

Je ne sais pas encore où cela me conduira, qu’est-ce que je partagerai, mais je me lance ! 

Chaque samedi je choisirai une lettre que je publierai …. à partir de là, je partirai à la découverte soit de l’expédieur, du destinaire, du contenu, de l’évènement, de l’époque …. 

Je compte sur Vous Tous, vos ressentis, vos idées ….

Et …. Merci d’avance …. Merci de votre présence …. Merci d’être là, d’être Vous …. ❤️
.

.

Publicités

39 réflexions sur “Correspondance

      • Et surtout on pesait et pensait bien ses mots.. on prenait le temps moi j’adorais dessiner en plus et Je Le fais toujours avec les cartes de vœux au moins ça c’est resté :))) des bises

        Aimé par 1 personne

      • Dénouant le ruban, un cour instant, la pensée lorsqu’elle a ma longueur pourrait lasser, je regarde les enveloppes où tu sommeilles entre les draps, dans l’armoire de la chambre. « Plus de vingt ans ne suffisent à tout connaître ». Ma bohème en témoigne entre ses ailes, Et la pluie qui bat du vent d’aujourd’hui court me rattraper entre des myriades de soleil. Le pavé des rues chantant sous mes fers, je ne vais pas cahin-caha. Je te lis lettres claires ô amour de quatre-saisons. Arbre de ma vie, où je ne nie rien qui ne puisse se dire fécond.
        J’étais, il n’y pas de hasard, penché sur la vie de l’homme qui m’est sans doute le plus cher, quand ta Correspondance s’est imbriquée dans la sienne, donc la mienne, se faisant la notre.Tellement folle, tellement inconditionnelle du quotidien blafard. Avec la nostalgie de la première sève. Tu sais quand nos langues végétales se sont greffées. La roue grande est plaine d’étoiles. Voie lactée ? Certes, à dessein ta poitrine y a ses nacelles. Nous n’avons comme lui, mon homme admiré, jamais renversé l’encrier. Ce qui réunit les autres peut s’échapper par les avaloirs des caniveaux. Ils sont ensemble à jamais séparés. La plume journalière qui nous transporte au-dessus du pesant nuage, signe et persiste pour la canopée. Je ne dirai pas le nom de ce grand poète, détentrice de la puissance de l’amour qui l’a unit plus de trente ans d’une passion épistolaire à la même femme, tu le connais.
        La terre nous prépare. A ne rien voir qu’un bonheur d’ailleurs. A aucun instant douté. Tu as de lavande ce bleu ensaché pour l »éternité.
        N-L – 03/06/17

        Aimé par 1 personne

  1. C’est une super idée 😀 ! C’est vrai qu’en dehors des traditionnels cartes de meilleurs voeux que l’on envoie à la tante éloignée que l’on ne voit jamais, je n’écris pas du tout sur papier xD En tout cas ça peut être un travail de recherche intéressant à faire 🙂
    Les blogs, si ont regarde bien, c’est un peu une correspondance, on publie, on a des lecteurs…

    Aimé par 2 people

  2. le plaisir d’attendre, de guetter le facteur, de courir à la boite aux lettres… c’était il y a bien longtemps. Il ne reste plus de cette époque que des lettres précieusement gardées dans une boite à chaussures. C’est une fabuleuse idée que de les faire revivre.

    Aimé par 1 personne

      • Ils ne connaissent pas et ne connaitront jamais cette attente, cette envie. C’est vrai que c’est assez triste pour eux… et pour nous qui passons pour des vieux fossiles a regretter nos vieux trucs d’avant.

        Aimé par 1 personne

      • Hi hi hi c’est vrai que l’on prend un sacré coup de vieux avec notre histoires d’avant 😉 Souvent mes petits monstres me posent des questions débiles qui commencent par « à ton époque » et font référence à des trucs d’avant ma naissance 😂😂😂

        Aimé par 1 personne

  3. Lui ***** Michèle Torr

    Lui, tu sais, il a les mots qu’il faut pour m’étonner
    C’est vrai, il sait me faire sourire, me consoler
    Jamais je n’aurais pu penser qu’il s’en irait
    Lui, sa vie, c’est l’aventure, la musique et les filles
    Tant pis, je le prends comme il est
    Rien n’est jamais fini et s’il revenait je lui dirais oui
    Ça m’ferait du bien de le revoir
    De me retrouver seule avec lui
    Ça m’ferait du bien de le revoir
    De retrouver nos jeux interdits
    Lui, souvent, il a des cris d’amour, il a des mots d’enfant
    Un jour avec des fleurs le lendemain pourtant
    Il n’a plus rien de tout ce que j’attends
    Ça m’ferait du bien de le revoir
    De me retrouver seule avec lui
    Ça m’ferait du bien de le revoir
    De retrouver nos jeux interdits
    Lui, il dit, qu’il n’y a pas de rock’n’roll sans King
    C’est vrai qu’il n’existe jamais d’amour sans spleen
    Je sais, mais si seulement demain il revenait
    Lui et moi, ce serait comme avant même un peu plus
    Je crois, je lui dirais je t’aime tout simplement
    Comme ça, en me laissant râler entre ses bras
    Ça m’ferait du bien de le revoir
    De me retrouver seule avec lui
    Ça m’ferait du bien de le revoir
    De retrouver nos jeux interdits

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup Farid ! Que de souvenir avec cette chanson …. je remonte le temps auprès de ma petite maman ❤️ …. et il y a quelques phrases très fortes que la vie m’a appris à comprendre, quelques phrases que je peux désormais faire miennes …. Encore merci 🙏🏻

      Aimé par 1 personne

  4. Merci beaucoup Farid ! Que de souvenir avec cette chanson …. je remonte le temps auprès de ma petite maman ❤️ …. et il y a quelques phrases très fortes que la vie m’a appris à comprendre, quelques phrases que je peux désormais faire miennes …. Encore merci 🙏🏻

    J'aime

  5. Absolument d’accord ! Certaines lettres sont des chefs d’oeuvre, des lettres qui datent d’une époque où on savait écrire, exprimer ses sentiments par écrit et faire des phrases qui étaient parfois des petits bijoux pour exprimer un amour, une passion ou un chagrin.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s