A quoi sert la Littérature ? 

.

A QUOI SERT LA LITTÉRATURE ?
 » A rien, c’est en quoi elle est IRREMPLAÇABLE … Nous avons besoin de nous plonger dans l’obscur, dans ce que nous avons de plus enfouis en nous, dans ce que nous avons de plus oublié, de plus profond …  »

MEMOIRE / REVOLUTION / REVOLTE
 » La Mémoire est un sentiment révolutionnaire … Ce ne sont que les conservateurs qui vivent dans l’instant et qui se gargarisent du mot modernité ! 
Revolutionnaire : revolté conséquent ! 
Une révolte est instantanée, elle n’a pas de mémoire et s’éteint tres vite… 
Une révolution s’inscrit dans une longue durée, elle porte en avant parce qu’elle vient de très loin en arriere ! 

LA VERITÉ EST DANS LES MOTS …

( La Grande Librairie : « Modernes Catacombes » de Regis DEBRAY)
.

.

Publicités

16 commentaires sur “A quoi sert la Littérature ? 

  1. loisobleu dit :

    Régis Debray en venant de choisir Mélenchon, confirme, en ce qui me concerne (mais je suis loin d’être tout seul) qu’il s’affirme dans le cadre révolutionnaire où il a commencé son parcours. Et pas qu’un peu, il a été sur le tas avec Le Che.
    Castro pour ne prendre que lui, nous a fait une brillante démonstration du retournement de veste que l’on peut faire en devenant dictateur à partir du révolutionnaire. D’autres avaient ouvert la voie, tel Staline et au notre propre révolution, en installant un empereur après avoir tranché moultes têtes.
    Je suis loin de croire que les révolutionnaires peuvent présenter un avenir sérieux. Ils ne mènent à rien à part au désiordre. Nous payons encore 1968 de sinistre mémoire, malgré le minimalisme de cette insurrection.
    Debré marche trop en zig-zag. La mémoire est sans aucun doute ce qui fait le plus défaut aux français. Nul doute que la littérature est indispensable aux moyens de l’entretenir, mais sans les méthodes Debré.
    N-L – 10/05/17

    Aimé par 1 personne

    • ideelle dit :

      Je viens de retrouver ces notes, prises en 2013, je pensais m’y pencher plus avant à l’époque …. mais je les ai retranscrites telles quelles. Merci à Toi pour ton analyses, ton éclairage. Personnellement, je ne connais Régis Debray que très superficiellement.

      Aimé par 1 personne

      • loisobleu dit :

        « Je la hais d’amour comme tout un chacun.Le mort respirait de grandes bouffées de vide.Le compas traçait des carrés et des triangles à cinq côtés.Après cela il descendit au grenier.Les étoiles de midi resplendissaient.Le chasseur revenait carnassière pleine de poissons.Sur la rive au milieu de la Seine.Un ver de terre, marque le centre du cercle sur la circonférence.En silence mes yeux prononcèrent un bruyant discours.Alors nous avancions dans une allée déserte où se pressait la foule »…Robert Desnos
        Cet extrait de Corps et Bien, me semble approprié pour te donner l’image de ma réponse sur ce que je pense de ces révolutionnaires qui au départ d’une idée plus que louable se retournent pour revenir à l’envers…
        Tu traitais du « 2°Sexe », il y a peu, nous restons bien dans le fil des métamorphoses fracassantes qui en fait tournent mal. La nature au départ a eu une création géniale, dont, à mon sens, l’homme se détourne de trop.Au lieu e s’appliquer à comprendre le merveilleux du conçu primordial, il s’acharne à vouloir ignorer le fondamental. Cet fichue idée de dieu pour lequel il se prend est cause de bien des égarements. Plus le vieux con que je suis, réfléchis, plus je trouve la société humaine vaniteuse et destructive.
        Trop beau sans aucun doute l’ouvrage qu’est l’Univers, puisque qu’il cherche à l’atteindre. J’essuie donc je vois le fond, mon Idéelle. Par exemple, l’intérêt que ce que tu fais présente.

        Aimé par 1 personne

  2. sylecri dit :

    le vide est ce que tout se dit quand il faut être vivant

    Aimé par 1 personne

  3. Sisyphus47 dit :

    Aimé par 1 personne

  4. Trigwen dit :

    La littérature est un parfait moyen pour voyager, rêver, penser, pour faire passer des idées.
    Avec la littérature, on peut retourner parfois dans notre passé et en apprendre plus sur nos ancêtres et comprendre ainsi qui nous sommes et pourquoi.
    Quoi de mieux que l a littérature pour combattre, se battre et résister contre une dictature, un autocrate ou une société aux idées vieillottes et dépassée ?

    Aimé par 1 personne

  5. Lili, littératiste dit :

    Sans la littérature ni l’art la vie serait juste un monde sans échappatoir : injuste, cruel, monotone, éphémère, invivable.

    Aimé par 1 personne

  6. Aphadolie dit :

    Ton texte est intéressant à plus d’un titre. D’où la Novlangue tant prisée par certains…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s