Il meurt lentement …

.

.

 

IL MEURT LENTEMENT

Pablo NERUDA
.

.

 

Il meurt lentement

celui qui ne voyage pas,

celui qui ne lit pas,

celui qui n’écoute pas de musique,

celui qui ne sait pas trouver

grâce à ses yeux.

Il meurt lentement

celui qui détruit son amour-propre,

celui qui ne se laisse jamais aider.

Il meurt lentement

celui qui devient esclave de l’habitude

refaisant tous les jours les mêmes chemins,

celui qui ne change jamais de repère,

Ne se risque jamais à changer la couleur

de ses vêtements

Ou qui ne parle jamais à un inconnu

Il meurt lentement

celui qui évite la passion

et son tourbillon d’émotions

celles qui redonnent la lumière dans les yeux

et réparent les coeurs blessés

Il meurt lentement

celui qui ne change pas de cap

lorsqu’il est malheureux

au travail ou en amour,

celui qui ne prend pas de risques

pour réaliser ses rêves,

celui qui, pas une seule fois dans sa vie,

n’a fui les conseils sensés.

Vis maintenant!

Risque-toi aujourd’hui!

Agis tout de suite!

Ne te laisse pas mourir lentement!

Ne te prive pas d’être heureux!
.

.

Publicités

25 commentaires sur “Il meurt lentement …

  1. merci à toi je l’ai aussi dans mon blogue c’était le poème préféré de Nelson Mandéla:)

    J'aime

    • ideelle dit :

      Cela ne m’étonne pas, il est magnifique ce poème, il nous pousse à croire en nous et à avancer …

      Aimé par 2 people

      • loisobleu dit :

        Ce merveilleux poeme est de Martha Medeiros . Il a été attribué par erreur à Neruda, au début d’internet par le systeme de chaine qui ouvre sur toutes sortes de diffusions d’infos plus souvent fausses que vraies.

        Ceci étant, je retiens avant tout la responsabilité de ton propos, dans l’intention qu’il porte. La force que nous devons constamment mettre en toutes nos actions. La qualité d’aimer. Au sens le plus élevé.

        Ce matin en voyant ton sujet apparaître, j’y ai tellement pensé que j’ai mis toute ma volonté a espérer que tu le sortirais ce poeme. Voilà, nous nous sommes rejoints mon Idéelle, quel bonheur❤❤❤

        J'aime

      • ideelle dit :

        Merci 😊

        J'aime

      • loisobleu dit :

        Dommage qu’il ait fallu tant de jours pour que mon com apparaisse, car l’erreur aura été une fois de plus largement propagée, ce qui est flagrant d’injustice et de méfait sur la propriété artistique. Mais cela qui s’en inquiète, on s’en fout, ça n’empêche pas de glauser.

        Aimé par 1 personne

      • ideelle dit :

        Je fais au mieux

        J'aime

  2. Georges 2679 dit :

    Très joli ce poème…Bonne soirée et belle semaine….Bises

    J'aime

  3. marie dit :

    Magnifique poème, et tellement dans la vérité de la vie. Bisous MTH

    J'aime

  4. equinoxio21 dit :

    Muere lentamente quien no viaja
    Quien no lee,
    Quien no oye música…
    Merci pour ce texte. (Il est presque aussi bien en français qu’en espagnol. Assez rare)
    🙂
    Bonne semaine

    J'aime

  5. marieliane dit :

    Que de judicieux conseils pour une vie que l’on aimerait meilleurs.
    Merci pour ce partage ideelle.
    Belle fin d’après midi.

    Aimé par 1 personne

  6. Trigwen dit :

    Superbe poème qui montre bien que celui qui ne se nourrit pas de nourritures spirituelles, d’amour et d’envie de vraiment vivre finit par mourir sans même s’en apercevoir.

    Aimé par 1 personne

    • ideelle dit :

      C’est tout à fait cela …. mais le quotidien est devenu « oeillère » … et on oublie l’essentiel ! Il suffit parfois de quelques « mots-lumière » 😊 Bonne Journée Yann !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s