Toujours (2)

.


Tout est mensonge : aime pourtant,

Aime, rêve et désire encore ;

Présente ton coeur palpitant

À ces blessures qu’il adore.
.

.
Tout est vanité : crois toujours,

Aime sans fin, désire et rêve ;

Ne reste jamais sans amours,

Souviens-toi que la vie est brève.
.

.
De vertu, d’art enivre-toi ;

Porte haut ton coeur et ta tête ;

Aime la pourpre, comme un roi,

Et n’étant pas Dieu, sois poète !
.

.
Rêver, aimer, seul est réel :

Notre vie est l’éclair qui passe,

Flamboie un instant sur le ciel,

Et se va perdre dans l’espace.
.

.
Seule la passion qui luit

Illumine au moins de sa flamme

Nos yeux mortels avant la nuit

Éternelle, où disparaît l’âme.
.

.
Consume-toi donc, tout flambeau

Jette en brûlant de la lumière ;

Brûle ton coeur, songe au tombeau

Où tu redeviendras poussière.
.

.
Près de nous est le trou béant :

Avant de replonger au gouffre,

Fais donc flamboyer ton néant ;

Aime, rêve, désire et souffre !
.

.
❤ Jean LAHOR (1840-1909) ❤

          [Recueil : L’illusion]
.

.

Publicités

3 commentaires sur “Toujours (2)

  1. loisobleu dit :

    Aimer comme on tait
    c’est franchement mentir
    à ce que l’on omettrait
    de faire en disant sans penser
    N-L

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s