Douce nuit …

.

.
Chansons Nuit 

Jean Jacques Goldman
.

.
La nuit t’habille dans mes bras 

Pâles rumeurs et bruits de soie 

Conquérante immobile 

Reine du sang des villes 

Je la supposais, la voilà 
.

.
Tout n’est plus qu’ombre, rien ne ment 

Le temps demeure et meurt pourtant 

Tombent les apparences 

Nos longs, si longs silences 

Les amants se perdent en s’aimant 
.

.
Solitaire à un souffle de toi 

Si près tu m’échappes déjà 

Mon intime étrangère 

Se trouver c’est se défaire 

A qui dit-on ces choses-là ? 

Dors ! 
.

.
As dawn lights up another day 

.

.
Visions I once had fade away 

All of those words unspoken 

My wildest dreams are broken 

It wasn’t supposed to be that way 
.

.
Should I leave why should I stay 

Solitaire à un souffle de toi 

Leaving behind me yesterday 

Si près tu m’échappes déjà 

Am I free or forsaken 

Mon intime étrangère 

Cheated or awakened 

Se trouver, c’est se défaire 

Does it matter anyway?
.

.

Publicités

2 commentaires sur “Douce nuit …

  1. Goldman ! Merci beaucoup ideelle, c’est un doux moment pour débuter la semaine 😉 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s