J’attendrai … 

.

.
J´attendrai

Le jour et la nuit, j´attendrai toujours

Ton retour

J´attendrai

Car l´oiseau qui s´enfuit vient chercher l´oubli

Dans son nid

Le temps passe et court

En battant tristement

Dans mon cœur si lourd

Et pourtant, j´attendrai

Ton retour
.

.
J´attendrai

Le jour et la nuit, j´attendrai toujours

Ton retour

J´attendrai

Car l´oiseau qui s´enfuit vient chercher l´oubli

Dans son nid

Le temps passe et court

En battant tristement

Dans mon cœur si lourd

Et pourtant, j´attendrai

Ton retour
.

.
Le vent m´apporte

Des bruits lointains

Devant ma porte

J´écoute en vain

Hélas, plus rien

Plus rien ne vient

J´attendrai

Le jour et la nuit, j´attendrai toujours

Ton retour
.

.
J´attendrai

Car l´oiseau qui s´enfuit vient chercher l´oubli

Dans son nid

Le temps passe et court

En battant tristement

Dans mon cœur si lourd

Et pourtant, j´attendrai

Ton retour

Et pourtant, j´attendrai

Ton retour
.

.
{Instrumental}
.

.
Le temps passe et court

En battant tristement

Dans mon cœur si lourd

Et pourtant, j´attendrai

Ton retour
.

.

Publicités

13 commentaires sur “J’attendrai … 

  1. loisobleu dit :

    Celle d’un être que l’amour poursuivrait de séparations dramatiques successives. Je suis allé voir le film. A part quelques légèretés romancées normales, on peut le prendre pour un témoignage en grande partie vraie. Il contient en tous cas la bonne image de ce que cette femme à qui rien de matériel ne manqua, a pu vivre de revers amoureux. Quel talent, l’interprète lui colle à la peau et la voix est celle de Dalida…impressionnante …
    Merveilleux choix mon Idéelle, bouleversant, que je reblogue, ajoutant pour appuyer la beauté de la chanson, une version jazz, peu connue, mais ô combien splendide par Django Reinhard et Grappelly encore jeunes lors de cet enregistrement en 1939 : anné de la déclaration de guerre.

    Merci pour ce réveil bouleversant que tu m’offres ce matin. Je t’embrasse du meilleur BON JOUR qui ce puisse être!
    N-L – 06/02/17

    Aimé par 1 personne

  2. loisobleu dit :

    A reblogué ceci sur levoyageurdeselet a ajouté:
    Celle d’un être que l’amour poursuivrait de séparations dramatiques successives. Je suis allé voir le film. A part quelques légèretés romancées normales, on peut le prendre pour un témoignage en grande partie vraie. Il contient en tous cas la bonne image de ce que cette femme à qui rien de matériel ne manqua, a pu vivre de revers amoureux. Quel talent, l’interprète lui colle à la peau et la voix est celle de Dalida…impressionnante …
    Merveilleux choix mon Idéelle, bouleversant, que je reblogue, ajoutant pour appuyer la beauté de la chanson, une version jazz, peu connue, mais ô combien splendide par Django Reinhard et Grappelly encore jeunes lors de cet enregistrement en 1939 : anné de la déclaration de guerre.

    Merci pour ce réveil bouleversant que tu m’offres ce matin. Je t’embrasse du meilleur BON JOUR qui ce puisse être!
    N-L – 06/02/17

    Aimé par 1 personne

  3. Au pays de la nostalgie…Un petit bonheur pour débuter cette nouvelle semaine, merci ideelle !
    🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Georges 2679 dit :

    Une belle chanson de Dalida . bonne journée

    Aimé par 1 personne

  5. marie dit :

    J’aime beaucoup Dalida, cette artiste malheureuse qui chantait si bien l’amour, triste où entraînant. Bonne matinée MTH

    Aimé par 1 personne

  6. Pat dit :

    C’est parce que tu t’en vas que je sens combien tu me manques… toi ma diva sativa pour moi, le cancre branque.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s