Furieusement ! 

.

.
FURIEUSEMENT I
.

.
Je veux te prendre, toi que je tiens haletante

Contre mes seins, les yeux de noirs de consentement ;

Je veux te posséder comme un amant,

Je veux te prendre jusqu’au coeur !… Je veux te prendre !…
.

.
Ah ! rouler ma nudité sur ta nudité,

Te fixer, te dévorer les yeux jusqu’à l’âme,

Te vouloir, te vouloir !… Et n’être qu’une femme

Sur le bord défendu de la félicité !…
.

.
Et m’assouvir d’une possession ingrate

Qui voudrait te combler, t’atteindre, t’éventrer,

Et qui n’est rien qu’un geste vain d’ongle fardé

Fouillant de loin ta chair profonde et délicate !…
.

.

❤ Lucie Delarue – Mardrus ❤

               (1874 – 1945)
.

.

Publicités

23 réflexions sur “Furieusement ! 

  1. Celui-ci je l’attendais, tellement sûr que tu le poserais que je m’en suis abstenu. Magnifique illustration, qui, non bizarrement place deux femmes face à face. Ode à l’homosexualité qui me semble être faite par l’auteure.
    N-L

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s