Amants des entre-temps

.

.
Amants des entre-temps.
.

.
Entre mes doigts devenus froids,

Les frissons du temps des amours,

Comme du sable chaud

Aux grains de peau de ce désir tenace.

Je te cherche, aux creux de l’oubli,

Dans l’ennui de mièvres jouissances.

Tes cheveux, tes lèvres, tes yeux,

Les couleurs de mon rêve.
.

.
Entre nous, l’espace

Poursuit son extension d’univers

Du secret bleu d’un amour inachevé.

Perles en gouttes particules d’éternité d’un temps figé.

Je t’espère, aux caresses lascives,

Nos langues en silence de baisers.

Langoureuse complainte de l’impossible rupture des atomes

Sans l’explosion des amours.
.

.
Entre-temps, le vide

Empli d’une évidence absente.

Nos caresses s’effleurent encore

Sur la surface granuleuse du désir.

Je t’emporte, aux creux de nos plis

De mémoire éphémère,

Goûter sur nos peaux d’abandon

Les nuits du plaisir.
.

.
Entre tes cuisses,

Les parfums d’embellie.

Entre nos peaux,

Les éclairs foudroyants.

Entre-temps des plaisirs.

Entre-temps des amours.
.

.
A s’éveiller nus, enlacés,

Au point du jour,

Amants

Des entre-temps.
.

.
❤️ Jean-Marc BUTTIN ❤️
.

.

Publicités

28 réflexions sur “Amants des entre-temps

  1. Je ne partage pas ce point de vue sur l’écriture, s’agissant en plus de la tienne.. Elle ne vise pas à te cacher, bien au contraire, elle te révèle, Les aspects voulus par les circonstances NE DOIVENT PAS DEVENIR LE SENS, ce serait faire riper la vérité au contraire de ce qu’elle exprime. FAIRE DE TOI un jeu de cache-cache qui déploierait plusieurs facettes c’est avoir mal compris ta réalité. Le fait de taire tout en disant est un passage au niveau supérieur, pas un nivellement. Le mot mystère garde alors son sens premier : l’aura qui en aucun cas ne doit être dévoilée.

    N-L – 24/10/16

    Aimé par 1 personne

    • Je suis tout à fait d’accord avec Toi. Je n’écris pas pour me cacher mais pour me raconter ! Mais il fait vrai que je ne donne pas dans le « Moi … Moi je » … ce qui fait qu’il ne pas aisé de tout voir 😊 et j’avoue que cela me plaît énorment, comme un léger voile … Tout montrer sans être vue …

      Je pense également qu’en écriture, comme en peinture, il y a plusieurs phases (ce que j’ai appelé facettes) qui vont de ce qui est à l’origine jusqu’à ce qui est reçu par « l’autre », « les autres » …

      Au final, mes mots, autres que les tiens, ne visaient qu’à dire la même chose 😊

      Aimé par 1 personne

Répondre à loisobleu Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s