Vertige 

Vertige.
.

.
Dévorant son minois de lait et de flocons

Duveteux. Je conjugue ainsi son corps ! Délices !

Alouvi ! Butinant comme les papillons…

Un vif effet volcan confina mes blandices.
.

.
Secret d’une Égérie, une fugue ! L’éveil

D’une mort de l’égo, et triomphe une étoile 

Vêtue de chair sucrée, une ouate ce réveil !

Fascinant ce cocon ! Une soie se dévoile. 
.

.
Un vertige puissant ! Ô reine des jasmins !

Je cueille ton amour aux essences avides, 

Une dolce Vita aux rubans très coquins

Moissonne mes égards, l’extase se transvide. 
.

.
❤️ James DENIS,  le 22/12/09 ❤️

.

.

Publicités

8 commentaires sur “Vertige 

  1. loisobleu dit :

    La femme aimée

    Sentir l’être sacré frémir dans l’être cher
    Apercevoir un astre à travers une chair […]
    Compléter ce qu’on voit avec ce qu’on devine.
    […]
    Déesse, vous avez des dieux la transparence […]
    Vous rayonnez sous la beauté, c’est votre voile,
    Vous êtes un marbre habité d’une étoile.

    Victor Hugo

    Aimé par 1 personne

  2. Pat dit :

    Une évocation finement sucrée comme j’adore!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s