LE CHAT DE BAUDELAIRE

.

.
Le chat (1)
.

.
Viens, mon beau chat, sur mon coeur amoureux ;

Retiens les griffes de ta patte,

Et laisse-moi plonger dans tes beaux yeux,

Mêlés de métal et d’agate.
.

.
Lorsque mes doigts caressent à loisir

Ta tête et ton dos élastique,

Et que ma main s’enivre du plaisir

De palper ton corps électrique,
.

.
Je vois ma femme en esprit. Son regard,

Comme le tien, aimable bête

Profond et froid, coupe et fend comme un dard,
.

.

 

Et, des pieds jusques à la tête,

Un air subtil, un dangereux parfum

Nagent autour de son corps brun.
.

.
❤️ Charles Baudelaire ❤️
.

.
  

Publicités

8 commentaires sur “LE CHAT DE BAUDELAIRE

  1. loisobleu dit :

    Sur ma langue ton regard s’écrit. Des poils du lumineux soupir de ta parole électrique bon sang s’en vient à sortir. Femme. Les murs lâchent les dangereux parfums imprégnés. Femme. Des pieds jusqu’à la tête s’attendrit ton corps brun. Femme. Vierge jusqu’au bout des seins d’un vœu non consommé.Femme-Mere-Pucelle ne retiens pas tes griffes, déchire s’en le non-dit de ton accomplissement . Mon beau chat.

    N-L 19/03/16
    ❤️💋❤️

    J'aime

  2. […] Source : LE CHAT DE BAUDELAIRE […]

    J'aime

  3. Pat dit :

    Miss tigri, par la vie toute minée; un poil blanc pour un gris, et la voilà tigrée…comme aigrie, la moustache dressée, prête à fondre amaigrie, de caresses trop délaissée…par le vilain minet …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s