Neige … 

.

.
Blanche en est l’Essence,

Pureté de naissance,

Unique en est le grain,

Ephémère est son Destin ! 
.

.

*** Idéelle, le 6 février 2016 ***
.

.
  

18 réflexions sur “Neige … 

  1. « Non, je ne suis pas solidaire de ce 8 mars décrété « Journée de Femme », mais je le suis des 365 (voir même 366 😉) jours où la Femme est, par essence, en toute évidence, l’Avenir de l’Homme … »
    Bien sûr
    Ö MERCI mon Idéelle !
    N-L

    J'aime

  2. Le mystère des flocons, de leur fabrication à leur imbrication jusqu’à la destruction…divine construction tombe pour instruction neige en récréation…
    Ta synthèse poétique est toujours bien taillée…Amitiés

    J'aime

      • Pas du tout! Tu possèdes cet esprit de synthèse je le pense sincèrement que l’on retrouve chez les bons journalistes avec d’autres qualités qui étoffent ce don mais si tu veux une critique…alors je dirais qu’il te faut pour être une vraie poétesse développer davantage les idées foisonnantes que tu lances…Mais peut-être n’as tu simplement pas cette envie, cette patience ou encore la confiance en toi…
        Et puis bien sur, je te souhaite à l’avance une bonne fête des femmes, de laquelle Idéelle ne peut qu’être solidaire…car je ne suis pas certain de pouvoir être présent demain. Amitiés

        J'aime

      • Merci à Toi Pat pour cette charmante attention 😊 Tu touches du bout des doigts la complexité et l’approche paradoxale « qu’Idéelle » a de la Vie. Non, je ne suis pas solidaire de ce 8 mars décrété « Journée de Femme », mais je le suis des 365 (voir même 366 😉) jours où la Femme est, par essence, en toute évidence, l’Avenir de l’Homme …

        Et pour en revenir à ton analyse, elle est assez juste … Je pose en quelques sortes des jalons pour demain pouvoir avancer …. Enfin, j’aimerais 😊

        J'aime

  3. Du jardin où le froid
    la tenait
    tête entre les épaules
    j’ai traversé l’intention du jour
    rien d’original
    non
    je n’ai rien oublié de cet amour
    de dire simplement
    Bon Jour
    Les volets de l’atelier
    en ouvrant les paupières
    m’ont donné le réverbère à envoyer coucher
    la couleur du jour
    répand le cas fait
    sans reverser de laid

    Niala-Loisobleu 07/03/16

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s