Jeux Interdits 

.

.
Comme un enfant 

Que l’on prend par la main 

Et qui soudain comprends 

Que son histoire est loin 

Qu’il ne sentira plus 

La chaleur de ses mains 

Se cache dans des jeux incertains. 
.

.
Comme un regard 

Dans lequel on retrouve 

La douceur des siens 

Un ami qui vous ouvre son coeur 

Pour sourire à la vie 

Et jouer à des jeux interdits. 
.

.
Joue mon enfant 

Comme le ferait le vent 

Sur tes cheveux défaits 

Grandir prendra du temps 
.

.
Mettre en terre la vie 

Reste un jeu pour les grands 

Et toi, Michel, tu n’es qu’un enfant. 
.

.
Cours ma douceur 

Crie pour tes jours de pluie 

La guerre a ses horreurs 

Que personne n’oublie 

Les bercer dans son coeur 

C’est un jeu qu’on maudit 
.

.
Rêve, oublie, ces jeux interdits 
.

.
Comme une vie 

Qui reprend son chemin 

Comme un souffle un repère 

Qu’on croyait incertain 

L’innocence perdue un beau jour 

Nous revient comme la mélancolie 

De nos jeux interdits.
.

.

Publicités

3 commentaires sur “Jeux Interdits 

  1. loisobleu dit :

    Remontées d’un face à face traversé, m’aime les yeux fermés les images défilent.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s