Vert ! 

.

.
Vivant de t’attendre,

Errant de souvenirs 

Restants en souvenirs

Toujours à venir …
.

.

*** Idéelle, 5 janvier 2016 ***
.

.
 

Publicités

12 réflexions sur “Vert ! 

  1. Au calandes des postes
    sa peur pompier remplit d’ô sa forêt si terne
    puis planta des impatientes au seuil de chaque porte
    colorant les joues de l’ombre lambrissant le long couloir
    avant d’entrer, yeux chaussés des verts de l’espoir
    dans son sommeil de Belle Enfant
    vêtue de cette robe blanche
    imprimée du souhait de n’être réveillée
    qu’hors de la cage et du temps suspendu
    en embaumant le matin
    de ses fragrances de Femme reconnue
    Par l’ogive la diagonale d’un rai
    vient indiquer au sol que l’heur a sonné

    N-L
    06/01/16

    Aimé par 1 personne

    • Ordre du Jour
      26 juillet 2015 Rosnay Fragment et Relief, Poèmes

      Tenir l’âme en état de marche
      Tenir le contingent à distance
      Tenir l’âme au-dessus de la mêlée
      Tenir Dieu pour une idée comme une autre
      un support, une éventualité,
      une contrée sauvage de l’univers poétique
      Tenir les promesses de son enfance
      Tenir tête à l’adversité
      Ne pas épargner l’adversaire
      Tenir parole ouverte
      Tenir la dragée haute à ses faiblesses
      Ne pas se laisser emporter par le courant
      Tenir son rang dans le rang de ceux qui sont décidés
      à tenir l’homme en position estimable
      Ne pas se laisser séduire par la facilité
      sous le prétexte que les pires
      se haussent commodément au plus haut niveau
      et que les meilleurs ont peine à tenir la route
      Etre digne du privilège d’être
      sous la forme la plus réussie: l’homme.
      Ou mieux encore, la femme.

      J-P Rosnay

      Sans jamais, au grand jamais, se faufiler partout sous X, n’être rien d’autre que son nom propre en toute circonstance de son existence.

      C+B+C
      N-L

      Aimé par 1 personne

  2. Magnifique en effet et à plus d’un égard. Ceux que ton que le choix de tes sujets expriment et ce qu’ils permettent en liens. Rosnay en est un de taille. Homme au sens noble, poète surréaliste de cette époque qui m’est chère, celle de l’existentialisme.
    Un grand bonheur que tu m’as fait là mon Idéelle !
    ❤️💋❤️

    Aimé par 1 personne

      • NON
        Nous valons parfois mieux que d’être des hommes
        J’ai vu des gestes que je suis bien incapable de rapporter
        J’ai connu des femmes qui parfumaient la rivière rien que d’y avoir baigné leur ombre
        Ce n’est pas nous qui défilons au quatorze juillet
        Ce n’est pas nous qui assistons au défilé du quatorze juillet
        Ce n’est pas nous qui jouons au bridge tandis que l’épidémie de faim de misère et de napalm ravage le monde sur les écrans de nos téléviseurs

        Nous valons mieux parfois que d’être qui nous sommes

        Jean-Pierre Rosnay

        Si humble que peu le connaisse…

        N-L

        Aimé par 2 personnes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s