Au carrefour

Au carrefour ….

Un songe qui sonne comme un rendez-vous au carrefour du Présent, juste alignement entre un Passé et un Avenir qui s’enchaînent et se déchainent, se recoupent, s’unissent ou se fuient …

.

Un rendez-vous au Rond-Point du l’Indécision, tantôt en tours de manège enfantins, tantôt en tourbillons-typhons, mais toujours vertigineux, jeux d’anges heureux … 

.

Mais mon corps reste figé, les mains accrochées au volant, le regard hagard, balançant comme un clignotant : pare-brise, rétroviseur … Pare-brise, retroviseur …. Pare-brise retroviseur …. 

Partout la route et mes doutes …

*** Idéelle, 29 octobre 2015 ***

  

Publicités

12 réflexions sur “Au carrefour

  1. Sinuosités qui attrapent la ligne droite à l’épingle à cheveux…en mêlées de quinze de toux…les mouches y tournent bzzzzzzz…pas à ses souhaits….faudrait rentrer l’rétro au garage…
    N-L 29 Octobre 2015

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai cassé la vieille voiture, ya plus rien à en réchapper, les chromes quand ça brille comme un miroir alloue-être, c’est que cheval-vas-peur….un petit chemin à dos d’âne m’irait bien

    J'aime

  3. CAR CASSE AUTOMOBILE, PRIME A VERAT

    Le chemin releva sa mèche d’églantine pour sentir la peluche du coffre à jouer
    en cubes quelques graviers roulèrent des airs de pantomimes.
    lI pointe le nez l’autre solstice
    là, derrière les mandolines des sérénades avenir.

    Car casse automobile
    Prime à verat

    En traversant la rue Jacob, une échelle a fait pimpon
    Si tu t’imagines que ça va durer, ce que tu te gourres fillette fillette.
    Jeannot Lapin le tort tue, fais gaffe a pas t’essouffler dans la frime
    comme un vert de jouvence cultive naturel

    Car casse automobile
    Prime à verat

    Le printemps au travers des oliviers fait les yeux rose amande
    comme La Crau traversée par le Rhône, l’aile en delta d’un flamand peint la Maison Jaune.
    Vincent allume le soleil dans les corons, le borinage se met à l’accent aigu
    Un train prend les eaux aux Saintes, les roulottes repeignent les guitares de poussière des toiles

    Car casse automobile
    Prime à verat

    A midi le tournesol marquera le moulin des aiguilles à tricoter l’heur
    Marius comme dab nous fendra le coeur autour du passe tisse de peines et lopes du quotidien
    puis Zatier baguette sous le bras, coiffera son béret pour faire rire Manon.
    L’histoire court la garrigue comme le serpolet saute dans le civet

    Car casse automobile
    Prime à verat

    Mas de cocagne, bastide du ça ira, dans la Carmagnole les fifres sont avec les tambours
    une farandole en généalogie grimpant à l’Arbre de Vie.
    Tes cheveux de paille tressent les chaises à porteur de tes années, reste longtemps debout
    du côté où le vent tous jours se lève de joie de vivre !

    Niala-Loisobleu
    4 Juillet 2012

    J'aime

  4. La nuit s’en prenant à la signalisation, inversa les panneaux tant et si bien que le rétroviseur ne donnait que vue devant. Devant d’yeux ils comparurent en ne faisant qu’un deux mains…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s